Author

Nathalie Damboise

    Les photographies panoramiques que j’ai faites sont pour moi le résultat de mes des sorties nocturnes. Ma démarche, en fait, c’est d’aller prendre une marche au bon moment!

    Comme j’aime joindre l’utile à l’agréable, mon but est d’observer comment se manifeste les différents ciels de Québec pour ainsi en prédire leur apparition. Chacune de mes photographies est une preuve du temps qu’il faisait à un moment bien précis de l’histoire de Québec. Bien que les couleurs du ciel reviennent à chaque année, il y a toujours des variantes de nuage, de neige et de fleuve.

    J’ai un souvenir très clair du moment où j’ai pris chacune de mes photographies. C’est peut-être parce que ma démarche demande du temps. Le temps d’observer le ciel. Et d’attendre le bon ciel. Le ciel venu! C’est le temps de s’habiller chaudement. Ensuite, le temps de marcher de chez-moi jusqu’à la montagne. Le temps d’installer les équipements. Mettre le trépied au niveau. Déployer la tête de trépied et y insérer l’appareil photo monté sur la plaque d’ajustement afin de l’aligner sur l’axe nodal 0.

    Le temps de calibrer le temps de pose. Le temps de faire une excellente prise de vue. Le temps de faire un vœux. Le temps de penser à Barthélemy et sa femme Geneviève. Finalement le temps de revenir à la maison. En plus, de laisser du temps à mes équipements de se réchauffer doucement à l’abri de la condensation en les laissant tranquille dans le sac de transport. Le temps d’une sortie pouvait représenter 50 minutes. 40 minutes de marche, 6 minutes, monte-démonte les équipements, 4 minutes pour photographier le ciel.

    0 comment
    0 FacebookTwitterEmail