BLOG

by Nathalie Damboise

Avril 2003 – Septembre 2005 ou mon arrivée à Québec

J’arrivais d’ailleurs. Une région. 3 heures et demi de route par beau temps. Une région qui en 2001 affichait un triste taux de chômage élevé, soit 15,7 % selon (Emploi-Québec, 2004). Mais dans les journaux locaux de l’époque on voyait plus passer des 19% de chômage.

J’ai débuté ma formation en graphisme au Cégep de Rivière-du-Loup avec très peu d’information sur le marché de l’emploi en général et des ses conjoncture économiques qui peuvent en affecter son évolution. En d’autre mots, j’ai reçu une excellente formation académique, toutefois, il arrive que parfois, qu’en cours de route, que l’on rencontre des personnes qui utilisent notre Humanité contre nous même. Ah! C’est bien dit. Et c’est pas moi qu’il l’a inventé, c’est dans la série SG-1 saison 6 épisode 12. Lorsque le Réplicateur numéro 5, plus humain que ses congénères, se retrouve dans une situation où il est, en fait, trahit par Samantha.

Pourquoi je vous raconte tout cela? En quoi mes petites misères humaines peuvent aider quelqu’un à mieux comprendre une situation et y faire face? Ce n’est que mes expériences. Je sais. Mais, c’est celles que j’ai vécu. Ce qui en fait une source d’informations non négligeable d’expériences empiriques très personnelles et uniques à moi-même me permettant de mieux saisir une situation et les enjeux qui s’y rattachent. Et de prendre les moins mauvaises décisions en considérant tous les aspects d’une situation.

Bla bla bla. Tu es trop jeune pour comprendre. Ou tu es pas encore assez vieille pour comprendre. Ou tu connais pas encore la valeur de l’argent. Quand tu aura mon expérience, tu saura que. C’est le genre de phrases qui m’ont laissé bien seule avec des décisions qui ont été très lourdes de conséquences sur des aspects importants de ma vie. Comme l’endettement ou la gestion du poste de la dette. Quoi? Non, non, non. Tu m’a déjà perdu. Clic, je suis déjà rendu sur une page beaucoup plus amusante que toi pi tes affaires de dettes. Tu viendra pas fouillé dans ma vie personnelle, toi. Pi me juger, Pi me dire quoi faire, à part de ça.